humago philanthropie

Mur social Infolettre Forfaits Inscription gratuite Connexion

Un bal somptueux pour une cause de grande importance

Publié le jeudi 30 avril 2015

Publié par Isabelle Lebrun

Grand Montréal

Un bal somptueux pour une cause de grande importance

Somptueux et invitant sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit en gravissant le grand escalier menant à la salle de réception. De charmantes jeunes filles vêtues typiquement de la thématique de la soirée, Soie de Shanghai, accueillaient les invités avec leurs plus beaux sourires. Dès les premiers instants, nous nous sentions transportés vers un autre univers et par l’envie d’en découvrir davantage.

C’est lors d’une douce soirée printanière qu’a eu lieu le 22e Bal de la Jonquille annuel au profit de la Société canadienne du cancer. Plus de 660 invités ont assisté à cette magnifique soirée du 16 avril dernier, à la Gare Windsor de Montréal. Le Bal a su refléter la fantaisie, la nostalgie et le romantisme de Shanghai, la « Perle de l’orient », une alliance flamboyante entre le vieux et le nouveau.

Le décor était d’une très grande beauté. Un mur massif à double face d’une largeur de 40 pieds et d’une hauteur de 12 pieds, éclairé de l’intérieur et entièrement constitué de parapluies chinois, rouges et blancs du côté des cocktails, et turquoise, pourpre et vert lime, du côté de la salle à manger, séparait l’espace réservé aux cocktails de la salle à manger. Suspendues au plafond de la salle à manger se trouvaient 80 lanternes en soie géantes, de formes et de couleurs variées avec motifs chinois en relief, offrant une ambiance enveloppante, douce et feutrée. Pour compléter l’effet spectaculaire, nous pouvions contempler de magnifiques centres de tables et cinq panneaux muraux illustrant des fleurs de lotus ou des personnages chinois.

Bal de la Jonquille - Société Canadienne du cancerUn repas gastronomique de cinq services préparé par l’équipe talentueuse du Fairmont Reine Élizabeth, sous la direction d’Armando Arruda accompagné du chef Marc Lintanf, a été savouré par les convives. En plus d’un repas délectable, des cadeaux d’une très grande générosité étaient offerts aux invités. Tout au long de la soirée, les invités ont eu droit à plusieurs prestations de grande qualité, dont la perle de l’orient, la troupe artistique Phoenix – Hua Yun et le Human Slinky de Veniamin. Vers la fin du repas, la piste de danse s’est enflammée au rythme de l’orchestre de danse montréalais de Paul Chacra, 1945.

Cette magnifique soirée a été orchestrée par les talentueuses hôtesses, Mme Alison J. Silcoff productrice du Bal de la Jonquille, et Mme Isabelle Lê. La soirée a permis d’amasser la somme faramineuse de plus de 1,57 million de dollars pour un total depuis 1994 de plus de 28,5 millions!

Bal de la Jonquille - Société Canadienne du canacerCette année, les coprésidents étaient M. Robert G. Card, président et chef de la direction SNC-Lavalin, M. Charles Sirois, président du Conseil, Banque CIBC et M. Frank Vettese, associé directeur général et chef de la direction Deloitte. Touché de près par la maladie, M. Sirois a accepté de s’impliquer pour la soirée. « J’ai été touché directement par le cancer parce que mon épouse a été atteinte d’un cancer du sein avancé il y a 13 ans et c’est grâce au protocole de recherche clinique qu’elle est encore vivante aujourd’hui, car elle n’avait que 40 % de chance de s’en sortir. Je suis très content de m’impliquer aujourd’hui, car c’est un bel événement à Montréal pour une cause magnifique qui concerne beaucoup la recherche et nous en avons bénéficié directement. C’est une cause qui est forte, car elle touche tellement de familles! Presque tout le monde est lié à une personne qui est atteinte de cette maladie. » M. Sirois et son épouse s’impliquent également beaucoup dans la lutte au cancer du sein.

Maîtresse de cérémonie pour une deuxième fois, Virginie Coossa était heureuse de pouvoir contribuer à sa façon à cette soirée. « Je suis séduite depuis longtemps par la cause. Le Bal est perçu comme un événement glamour, mais c’est avant tout des gens d’affaires qui amassent de l’argent et qui sont là concrètement pour la cause. De plus en plus de jeunes professionnels s’impliquent et on peut voir une relève qui sera avec nous pour les vingt prochaines années. Il y a beaucoup de gens fidèles qui reviennent année après année, car nous sommes tous touchés de près ou de loin. J’espère que dans le futur il y aura des solutions pour guérir le cancer. »

La prestigieuse liste d’invités comprenait de nombreuses personnalités des milieux social, politique et des affaires du Canada, mais également de nombreux artistes, dont Guylaine Tremblay. « Je participe à l’événement, car plus on vieillit et plus on connaît des personnes qui sont atteintes du cancer. C’est une maladie qui est très présente. Je suis ici pour les gens que j’aime et qui sont atteints de la maladie, » explique Guylaine Tremblay, qui est également marraine depuis huit ans pour l’organisme La Maison Bleue.

Fondée il y a 76 ans, la Société canadienne du cancer (SCC) a pour mission l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées. Pour y parvenir, elle mène la lutte sur plusieurs fronts : la recherche, le soutien aux personnes touchées par le cancer, la prévention, l’information et la défense de l’intérêt public.

Au Canada, la SCC finance plus de recherches et a plus d’incidence sur le cancer que tout autre organisme caritatif national. S’il est vrai que l’on a réalisé des découvertes majeures, il reste encore beaucoup à faire d’ici la victoire définitive contre le cancer. Plus d’un Canadien sur trois développera un cancer au cours de sa vie. Personne n’est à l’abri de cette maladie, mais nous pouvons la vaincre collectivement. Peu importe de quelle façon le cancer nous touche, notre priorité sera toujours la vie. La SCC est votre meilleure alliée et combat avec vous, contre les cancers, pour la vie.

Bal de la Jonquille - Société Canadienne du canacer

Il existe également un service de soutien téléphonique, Cancer j’écoute, qui donne de l’information aux personnes, ou à l’un de leurs proches, touchés par le cancer au 1 888 939-3333. Au Québec, la Société canadienne du cancer peut compter sur l’implication et la générosité de 30 000 bénévoles et de quelque 300 000 donateurs chaque année. Le soutien au Bal de la Jonquille est un pas de plus vers l’atteinte des objectifs de la SCC.

Pamela C. Fralick, présidente et chef de la direction de la SCC, mentionne l’importance de continuer les recherches sur le cancer : « Nous passons une magnifique soirée, mais l’objectif premier de ce Bal est de nous permettre de récolter des fonds pour réaliser notre mission. Nous faisons beaucoup de recherches, nous offrons beaucoup de services et de l’information. Il y a 45 ans, seulement 28 % des personnes qui avaient un diagnostic de cancer survivaient plus de cinq ans. Maintenant, c’est 63 % et selon les scientifiques, dans 15 ans, le taux de survie sera de 80 %! Avec des soirées comme ce soir, nous espérons améliorer les statistiques de survie. Nous avons également comme mission de défendre l’intérêt public en influençant les lois au niveau municipal, provincial et fédéral pour avoir un impact sur la santé de tous les Canadiens. La loi concernant l’interdiction aux jeunes âgés de moins de 18 ans de fréquenter les salons de bronzage est un bon exemple. Le risque d’avoir un cancer (mélanome) pour un jeune exposé à deux séances de bronzage est de 64 %! »

« Au Québec, on représente la cause auprès de notre population. Nous sommes là pour les soutenir. Il y a 10 ans, lorsqu’une personne avait un cancer, elle se disait “je vais mourir”, alors qu’aujourd’hui, les gens ont de l’espoir. Toutefois, il y a certaines problématiques d’anxiété reliées à ce qu’on appelle la survivance, donc il est important de continuer de les accompagner après la maladie également. Nous avons 14 bureaux régionaux et 38 centres de services de proximité pour être proche de nos gens et où des milliers de bénévoles s’impliquent. Le Relais pour la vie est très bien implanté au Québec. Il y a 90 Relais pour la vie partout au Québec. C’est géré par des bénévoles qui s’impliquent, provenant des 4 coins du Québec et qui sont souvent actifs en soutien auprès de la population locale. Au Québec, nous avons réussi à faire d’un geste de collecte de fonds, une plateforme pour notre mission, pour atteindre les gens, » explique Mme Suzanne Dubois, directrice générale, Division du Québec de la SCC.

Devant l’importance d’agir, il est impératif de donner afin que la science trouve une solution contre cette maladie sournoise qui est la première cause de décès au Canada. Cette soirée était des plus mémorable par sa grandeur et son élégance, mais ce que j’en retiens, c’est l’humanité des personnes présentes qui ont toutes à cœur de voir cette maladie disparaître de nos vies et qui se mobilisent pour atteindre cet objectif.

 

 

  • Étiquettes: bal | cancer
  • Nombre de lectures: 1550

À propos de l'auteur

Isabelle Lebrun

Isabelle Lebrun

Rédactrice/Collaboratrice

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter à la communauté HUMAGO pour laisser un commentaire.

La philanthropie selon HUMAGO®

Avoir du plaisir à donner pour aider sa communauté. HUMAGO® est un moyen simple de recueillir des fonds en ligne (crowdfunding) ou d’inscrire vos évènements sans frais pour soutenir votre cause.

À propos

HUMAGO
HUMACOM
Nous joindre
Crowdfunding/Sociofinancement
Offres d'emploi
Publicité
Vie privée
Politique

Communauté

Individu
Forfaits
Collaborateur
La Communauté HUMAGO
Radio
Nos partenaires

Suivez-nous

Page médias (logos)
Infolettres (archives)
Infolettres (s'abonner)
On parle de nous
Facebook
Twitter