humago philanthropie

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

Ginette Reno et le Concert contre le cancer

Publié le lundi 21 mars 2016

Publié par Marie-Claude Guérin

Grand Montréal

Ginette Reno et le Concert contre le cancer

Les mélomanes philanthropes avaient de quoi être heureux à cette 9e édition du Concert contre le Cancer de l’Institut du cancer de Montréal. Ginette Reno, accompagnée de son fils Pascalin Raynault, qui dirigeait l’Orchestre Métropolitain pour l’occasion, nous a offert tout un spectacle. Cette année, l’évènement a fait salle comble tout en amassant plus de 400 000 $ pour la recherche contre le cancer. 

Ginette, à l’aube de ses 70 ans, a interprété plusieurs de ses chansons fétiches et Pascalin a interprété ses propres compositions. C’est lui qui a produit l’album de Ginette « Fait moi la Tendresse », vendu à plus de 300 000 exemplaires et récipiendaire de trois Felix au gala de l’ADISQ. On se serait cru dans leur salon : on voyait une maman fière de son fils, et on se sentait réellement unie par leur tendresse. En tout cas, on peut dire que Ginette avait choisi ces chansons, comme l’Essentiel, Ceux qui s’en vont, Fais-moi la tendresse, pour émouvoir son auditoire ! On voyait d’ailleurs plusieurs personnes avec la larme à l’œil.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’ICM, c’est une toute petite fondation de quatre employés de l’Institut ayant comme mission d’amasser les fonds pour la recherche fondamentale et clinique sur le cancer tout en préparant la relève dans ce domaine par le biais d’enseignement et de formation. J’ai eu la chance de m’entretenir avec Mme Maral Tersakian, directrice générale.

« Grâce à la musique, les mélomanes aiment venir au concert et, une fois qu’ils nous connaissent, ils restent avec nous. Le premier Concert célébrait la clôture de la campagne de financement de 2,5 M$ et les 60 ans de l’ICM. Pour remercier les donateurs, l’ICM voulait faire un gros party. Nous avons donc fait un concert symphonique et nous avons donné des billets gratuits. On en a profité pour se faire connaitre auprès du public. Et c’est de là qu’est partie notre belle aventure du Concert pour le cancer, qui a eu lieu pour la première fois en 2007, et qui est devenu, avec le temps, la principale activité de financement de l’ICM, permettant d’amasser jusqu’ici près de 5 millions de dollars dans le cadre du programme Rapatriement des cerveaux. Depuis, nous sommes très motivés, car nous avons du succès. Les gens attendent l’évènement. En plus, cette année, nous avons la première dame de la chanson québécoise, Ginette Reno, sous la direction de son fils Pascalin Raynault. »  

 

Affiche ICM

Côté image de marque, qui n’a pas vu l’image des compositeurs au crâne rasé ? Il est évident que nous pouvons associer la cause à cette image forte tous les ans ! J’ai demandé à Mme Tersakian qui avait trouvé l’idée et elle a expliqué que « l’ICM a la chance de travailler avec des agences bénévoles qui les aident, ce qui permet de réduire les coûts à l’organisme. Au début, on avait le choix de plusieurs styles et on a pris le plus risqué. Mais regardez maintenant comme tout le monde nous connait. Ça a été gagnant, car on s’est démarqué. Maintenant, on se prépare pour le 10e anniversaire. On a déjà réservé la date. »  Une belle image donne le goût aux partenaires de s’impliquer et de s’investir pour la cause.

Donner à l’ICM, c’est donner à la recherche contre le cancer. L’argent est remis directement à l’Institut pour investir dans la recherche de pointe. Ce que l’organisme ramasse est redistribué par le biais de bourses d’excellence, fonds de démarrage, subventions pour la recherche novatrice, ou pour l’achat d’équipement, pour des concours, Conférences scientifiques, atelier de formation, et bien plus…

En 2014, la recherche sur le cancer de l’ovaire a connu un essor considérable suite à la contribution d’ambassadrices de taille, les sœurs Nathalie et Sylvie Moreau, ainsi qu’avec la création des bijoux de la collection ESPOIR d’Anne-Marie Chagnon.

Depuis 1997, L’ICM a investi plus de 9 millions de dollars. Pour savoir où vont vos dons à l’ICM, vous pouvez écouter cette entrevue avec Mme Tersakian.

 

Ensuite, j’ai parlé avec M. Tony Loffreda, Vice-président régional, services financiers commerciaux pour l’ouest du Québec, RBC, et fier président du cabinet de campagne de l’ICM depuis 9 ans.  Je lui ai demandé à quoi il attribuait son succès comme président de campagne. Veuillez écouter l’interview de M. Loffreda.

 

Être présent au concert a tout de suite permis de comprendre l’ampleur du travail que les 13 patrons d’honneur du cabinet de campagne s’imposent, car une telle réussite se mesure par le travail accompli et le montant amassé pour la recherche en cancer.

Bravo à vous tous, bénévoles et donateurs !

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter à la communauté HUMAGO pour laisser un commentaire.

La philanthropie selon HUMAGO®

La Fondation HUMAGO® a pour mission première de développer la culture philanthropique chez nos jeunes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain. Elle entend promouvoir, encourager et développer l’engagement social auprès des citoyens pour imaginer ensemble un monde meilleur.

Communauté

Individu
Forfaits
Collaborateur
La Communauté HUMAGO
Radio
Nos partenaires
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

Suivez-nous

Page médias (logos)
Infolettres (archives)
Infolettres (s'abonner)
On parle de nous
Facebook
Twitter

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START